Sébastien HAUTEM

2005 - Le gardien de la paix Sébastien Hautem est victime d'un télescopage entre deux véhicules d'intervention à la recherche d'un véhicule suspect.

Marié et père d'un enfant, il avait 31 ans. Il est nommé Lieutenant de police et reçoit la médaille d'or pour acte de courage et de dévouement à titre posthume.

Si vous êtes un proche de la victime,
merci de me contacter.
Mercredi 23 Novembre 2005. Un cambriolage effectué au moyen d'un véhicule-bélier se produit vers 1h du matin dans une grande enseigne de la rue Victor Hugo au Havre (Seine Maritime). Le véhicule relais des casseurs, une Volkswagen Golf, est repérée dans le centre ville près de la gare. Prévenus par moyens radios, l'ensemble des équipages de police de la circonscription sont sensibilisés pour l'intercepter.

Mais un drame se produit au carrefour de la gare : la voiture de la brigade anticriminalité entre violemment en collision avec une Peugeot 306 du service général, venue du boulevard de Strasbourg. Le choc est terrible et le passager du véhicule de la BAC est éjecté alors que l'engin fait plusieurs tonneaux.

Le gardien de la paix Sébastien Hautem, trente-et-un ans, marié et père d'un garçon âgé de deux ans, meurt des suites de ses blessures.

L'accident a créé un énorme traumatisme au sein de la police nationale havraise, mais des investigations doivent malgré tout être menées. Une reconstitution a eu lieu sur place de la gare à la mi-décembre pour vérifier des hypothèses et afin de prévenir les risques sur ce genre d'intervention. En faisant circuler une Peugeot 306 sur le périmètre bouclé, ils se sont encore intéressés à la trajectoire des deux véhicules. A la vitesse à laquelle ils ont pu aborder le carrefour. Ils ont aussi observé de très près le jeu des feux tricolores.

Jeudi 13 Décembre 2007. Le tribunal correctionnel du Havre condamne à quatre mois de prison avec sursis le conducteur du véhicule de police sérigraphié à l'origine de l'accident. Âgé de vingt-neuf ans, il est reconnu coupable d'homicide et de blessures involontaires. Dans le délibéré rendu trois semaines après le procès, les juges ont suivi à la lettre les réquisitions du parquet, modestes compte tenu du contexte.

Jeudi 10 Mai 2012. La cour d'honneur de l'hôtel de police du Havre est baptisée au nom du Lieutenant de police Sébastien Hautem.

Sources :
Journal officiel n°275 du 26 novembre 2005 page 18384, "Citation à l'ordre de la nation"
Paris-Normandie, article du 26/05/2006, "Mort d'un policier havrais, nouvel expertise de l'accident"
Paris-Normandie, article du 13/12/2007, "Le Havre : un policier condamné"

Liens similaires