Hervé CHARTOIS

1995 - Le gardien de la paix Hervé Chartois est victime d'un accident de la circulation alors qu'il regagne son domicile après son service.
Samedi 28 Octobre 1995. Le gardien de la paix Hervé Chartois, policier en tenue affecté au commissariat de Bourg-en-Bresse (Ain) vient de terminer son service, et regagne tranquillement son domicile à Marsonnas en empruntant la route départementale N°975.

Mais sa vie bascule entre les communes d'Attignat et Montrevel : au carrefour qui conduit à Cras-sur-Reyssouze, la Fiat Panda du policier est percutée de front par une Renault Clio conduit par un automobiliste de quarante-cinq ans, lequel circule en direction d'Attignat. Le choc est très violent et ce dernier est éjecté à plus de vingt mètres du point d'impact. Son véhicule termine sa course dans le fossé.

Malgré un très long effort des équipes de sapeurs pompiers pour le désincarcérer, et du SAMU pour le maintenir en vie, Hervé Chartois, âgé de quarante-deux ans, marié et père de trois enfants meurt des suites de ses blessures.

Entré dans la police en 1978, le gardien de la paix Hervé Chartois intègre à l'issue de sa formation la Compagnie républicaine de sécurité N°46 basée à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône). Il obtenait un poste à la circonscription de sécurité publique de Bourg-en-Bresse en 1983. Sur la photo ci-dessous, il est présent à la place conducteur aux côtés de son équipier et défunt ami Alexandre Silvestri, mort en service commandé la nuit de noël 1988.


Crédit photo : Fernand Moll
A. Silvestri (à gauche), H. Chartois (à droite)

Christophe BURBAN

1995 - Le gardien de la paix stagiaire Christophe Burban est victime d'une chute mortelle sur la voie publique depuis un véhicule d'intervention.

Si vous êtes un proche de la victime, merci de me contacter.
Mardi 10 Octobre 1995. Un équipage de la 6ème Compagnie d'intervention de la Préfecture de Police, basée au commissariat du 14ème arrondissement de Paris, est de retour d'un entrainement au maintien de l'ordre.

Lorsque le véhicule de la section atteint le rond-point des Invalides, le mécanisme d'ouverture de la porte latérale s'ouvre de façon inexpliquée. L'un des policiers se trouvant à bord est éjecté et tombe très violemment sur la voie publique.

Cette chute lui est malheureusement fatale. Il s'agit du gardien de la paix stagiaire Christophe Burban, il était affecté depuis seulement une quinzaine de jours à la compagnie, et venait de sortir de formation en école de police après un stage d'application sur la circonscription de Béthune.

Sources :
 "Victimes du devoir" de Stéphane Lemercier, éd. du Prévôt, p.201

Liens similaires