Régis LATORRE

1993 - Le gardien de la paix Régis Latorre trouve la mort alors qu'il poursuit un véhicule suspect. Il avait 40 ans.

Si vous êtes un proche de la victime,
merci de me contacter.
Samedi 27 Novembre 1993. Trois policiers membres de la brigade anti-criminalité du secteur nord de Marseille (Bouches du Rhône) décident de procéder au contrôle d'une BMW, laquelle était signalée aux abords d'un braquage ayant eu lieu la veille dans la soirée.

Le conducteur de la BMW refuse de s'arrêter et les policiers progressent rapidement pour ne pas le perdre de vue. Mais dans des circonstances toujours imprécises, la Renault 5 de ces derniers vient percuter lourdement une rambarde de sécurité d'une bretelle d'autoroute du littoral.

Le gardien de la paix Régis Latorre, quarante ans, chef de bord, a la cage thoracique écrasée sous le choc. Originaire de Frouzins (Haute-Garonne), il meurt des suites des ses blessures dans la journée.

Le véhicule des malfrats est identifié. Il appartient à un couple de gitans sédentarisés sur la commune. Leur placement en garde à vue incite leur fils à se rendre dans un commissariat. Il s'agit de Marc Sauzer, vingt-et-un ans. Il est inculpé pour "refus d’obtempérer et violences et voies de fait avec préméditation sur agents de la force publique ayant entraine la mort de l'un d'eux et une incapacité totale de travail pour deux autres" et placé en mandat de dépôt dans l'attente de son jugement. (Suites judiciaires ignorées).

Sources :
Journal télévisé du 27/11/1993, reportage à 8mn5
Nice-Matin du 04/10/2012, "Assises: les policiers ont tiré en état de légitime défense"

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.