Jean CLAUSTRES

1990 - Le Brigadier Jean Claustres trouve
la mort au cours d'une poursuite d'un
véhicule volé près de Narbonne.

Si vous êtes un proche de la victime,
merci de me contacter.
Mardi 30 Octobre 1990. Vers 3h du matin, la brigade de surveillance de nuit de Narbonne (Aude), repère un véhicule signalé volé monté par quatre individus. Le véhicule des suspects refuse d'obtempérer et prend tous les risques pour prendre la fuite.

Alors que la poursuite les emmènent sur la commune des Cabannes-de-Fleury, dans un large virage, le véhicule de police part en glissade et percute très violemment un rocher en bord de route. Sous l'effet du choc, le véhicule se retourne. L'accident est fatal au brigadier Jean Claustres, alors âgé de cinquante-et-un ans. Les gardiens de la paix Henri Ala et Pierre Gélis sont grièvement blessés.

On retrouve le véhicule volé accidenté et abandonné de leurs occupants dans un champ à quelques centaines de mètres du lieu de l'accident. Rapidement identifiés, quatre individus issus d'une communauté gitane sédentarisée de l'Hérault sont arrêtés mais l'issue fatale de la poursuite n'a pu leur être directement imputée.

Originaire de Montredon-des-Corbières, le brigadier Jean Claustres était marié et père de famille. Il avait débuté sa carrière dans la police en 1962 à Paris. Médaillé d'honneur de la police en 1980, il est nommé deux ans plus tard à la brigade de surveillance de nuit de Narbonne.

Sources :
Journal officiel n°302 du 29 décembre 1990 page 16263, "Ordre national du mérité, décret portant nomination"

Liens similaires