Jean-Paul MYNIER

1977 - Le gardien de la paix Jean-Paul Mynier est victime d'un accident de trajet provoqué par un automobiliste dépourvu de permis de conduire.

Avec l'accord de sa famille.
Vendredi 2 Septembre 1977. Un automobiliste circulant Quai de la Fosse à Nantes (Loire-Atlantique), sans permis de conduire et sans assurance, effectue brutalement une manoeuvre de demi-tour à l'intersection de la rue Mathurin-Brissonneau pour repartir dans le sens inverse.

Il refuse la priorité à un motard venant de face et lui coupe la route : Jean-Paul Mynier, gardien de la paix, est percuté et chute lourdement sur la voie publique.

En poste depuis sept ans à la compagnie de circulation du corps urbain de Nantes, une épouse et trois enfants l'attendaient à la maison.

Originaire de la Lanester (Morbihan), le jeune policier apprécié pour sa jovialité et sa franchise succombait à ses graves blessures au centre hospitalier de Nantes le lendemain matin.

Il repose désormais à Hennebont dans le Morbihan.

Sources :
Entretien avec Lénaïck Mynier, archives presse (coupure)

Liens similaires